Boutique

Les misérables, Tome 3, Marius – Victor Hugo

Gratuit

De Victor HUGO

Hugo ouvre cette section par un hommage sentimental au gamin de Paris, ou gamin des rues. Le gamin est pour lui une perle d’innocence cachée sous la dépravation et la misère extérieures. Il utilise l’argot, parle aux prostituées, fréquente les bars, porte des haillons, chante des chansons obscènes et se moque de la religion. Pourtant, malgré toute son apparente immoralité, il suscite l’admiration. Son scepticisme se moque des faux-semblants et des conventions. Il est servi par un esprit vif et un vocabulaire pittoresque. Parfois, lorsqu’il est suffisamment excité, le gamin s’élève jusqu’au sublime. Pour reprendre l’image de Hugo, cette poignée de boue devient Adam lorsqu’elle est animée par le souffle divin. Et il est heureux malgré sa misérable pauvreté. La rue est pour lui un domaine toujours excitant, plein de merveilles, plein d’aventures. Le soir, il se perd dans la magie du théâtre.

Catégorie :

Description

Paris a un enfant et la forêt a un oiseau ; l’oiseau s’appelle le moineau ; l’enfant s’appelle le gamin. Accouplez ces deux idées qui contiennent, l’une toute la fournaise, l’autre toute l’aurore, choquez ces étincelles, Paris, l’enfance ; il en jaillit un petit être. Homuncio2, dirait Plaute. Ce petit être est joyeux. Il ne mange pas tous les jours et il va au spectacle, si bon lui semble, tous les soirs. Il n’a pas de chemise sur le corps, pas de souliers aux pieds, pas de toit sur la tête ; il est comme les mouches du ciel qui n’ont rien de tout  cela. Il a de sept à treize ans, vit par bandes…

Informations complémentaires

Titre

Les misérables, Tome 3, Marius – Victor Hugo

Date de parution

1862

Support

Livre numérique

Format Ebook

Multi-format

Mots clés Ebook

roman, Les misérables, Tome 3, Marius – Victor Hugo

Nombre de pages

406

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les misérables, Tome 3, Marius – Victor Hugo”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…